Classification

Les différents groupes

Il existe une infinité de polices de caractères typographiques numérisés sur le marché. Beaucoup se ressemblent ou paraissent se ressembler. Comment s’y retrouver, dans cet apparent chaos, pour se constituer une typothèque minimale qui puisse répondre à l’essentiel des besoins typographiques courants?

Les caractères se regroupent en plusieurs familles, chacune établie sur des caractéristiques particulières du dessin des lettres. C’est ce qu’on appelle une classification des caractères. Toutes traduisent une volonté de mieux comprendre ce qui relie les caractères dans leur diversité.

Il existe plusieurs classifications, chacune ayant ses défauts et ses qualités et aucune n’étant parfaite. La plus simple est celle de Francis Thibaudeau, typographe français (1860-1925). Celle de Maximilien Vox (1894-1974), fondateur des Rencontres internationales de Lure, la reprend et la complète d’une façon beaucoup plus précise.

La Classification Thibaudeau

En 1921, Thibaudeau publie dans «La lettre d’imprimerie» la classification qui porte désormais son nom. Elle se base sur la forme ou l’absence des empattements des lettres et compte 13 dénominations sous 4 grands groupes. Cette simplification de classement morphologique des caractères nous apparaît aujourd’hui quelque peu réductrice, mais d’une utilisation pratique pour le débutant.

La famille des Elzévir regroupe tous les caractères à empattements triangulaires et leurs dérivés; un peu fourre-tout. Times, Garamond, Palatino, Sabon, les Old Styles et la plupart des Serif.

La famille des Didot regroupe les caractères possédant un fort contraste de graisse entre les pleins et les déliés et dont les empattements sont filiformes. Didot, Bodoni, Walbaum, Normande, Madrone, etc.

La famille des Antiques regroupe les caractères sans empattements. Univers, Helvetica, Frutiger, Futura, Avant-Garde, Avenir, Optima, Eras, Franklin Gothic, etc., et les caractères comportant le qualificatif antique, sans serif (ou sans), Gothic et Grotesk.

La famille des Égyptiennes qui regroupe les caractères à empattements rectangulaires. Lubalin, Memphis, Officina Serif, Rockwell, etc.

La Classification Vox-Atypi

Imaginée par Maximilien Vox en 1952, discutée à la session 1954 des Rencontres internationales de Lure, adoptée en 1962 par l’Atypi, cette classification, à usage international, n’est pas la plus simple, mais elle offre l’avantage de regrouper les caractères en fonction de leurs origines historiques, en 11 groupes.

Chaque caractéristique de chacun des groupes est à considérer comme un prototype. Dans la pratique, un caractère donné est le résultat de deux sinon trois « parents ».

Les Humanes

Ce sont les premiers en date des caractères romains, gravés par les imprimeurs vénitiens du XVe siècle. Leurs empattements sont courts et épais. Les contrastes entre pleins et déliés sont peu marqués. Leurs capitales sont à la dimension des lettres longues du haut. C’est-à-dire les lettres qui possèdent une hampe comme le k, le b, le d…

Les Garaldes

Elles perpétuent le style noble et gracieux de la Renaissance italo-française (XVIe – XVIIe siècles). Leur nom marie ceux de Claude Garamont et d’Alde Manuce, créateurs des prototypes. Elles sont de proportions plus élégantes que les Humanes par un meilleur contraste pleins & déliés, avec des capitales généralement plus courtes que les longues du haut. Issue – par une filiation parallèle à celle du romain de l’élégante cursive de chancellerie du temps – l’italique garalde apporte avec elle une note de féminité. Leurs graisses sont. distribuées par rapport à un axe incliné.

Les Réales

Ce sont des caractères des monarchies de droit divin qui incarnent l’esprit à la fois rationnel et réaliste de l’époque encyclopédique. Elles font la transition entre les Garaldes et les Didones futures. Leur œil est plus étroit que celui des Garaldes. Le contraste pleins & déliés est encore plus marqué. Leurs graisses sont distribuées par rapport à un axe généralement quasi vertical.

Les Didones

Elles tirent leur nom de Didot et Bodoni. Strictes, austères, mais respectueuses du canon, les Didones sont un hommage à la déesse Raison. Elles se caractérisent aisément par un brutal passage des pleins (gras) aux déliés (filiformes) et par des empattements de la finesse des déliés. Ce sont les Didot de Thibaudeau.

Les Mécanes

Le mot vient de « mécanique » qui évoque leur aspect parfois très géométrique et l’époque industrielle de leur début (XIXe siècle). Ce sont les Égyptiennes de Thibaudeau.

Les Linéales

Elles sont faites de lignes, uniformes ou modulées, qui peuvent être plus ou moins épaisses, du maigre au très gras. Dépourvues d’empattements, ce sont les Antiques de Thibaudeau.

Les Incises

Ce sont des caractères dont le dessin rappelle celui des Latines d’inscription, lesquelles ignoraient les minuscules. Les créateurs d’incises typographiques leur en ont imaginé. On devine la forme de la lettre gravée au burin dans la pierre ou le métal. Ce sont prioritairement des caractères de titrage.

Les Scriptes

Ells imitent les écritures courantes, rapides, à main levée. Certaines, dont les Anglaises, en sont la meilleure illustration. Elles sont souvent caractérisées par une inclinaison plus ou moins prononcée, et leurs lettres peuvent se lier les unes aux autres. Elles sont exécutées à la plume, au pinceau, à la brosse, au crayon-feutre, au fusain. Leur domaine est celui des « travaux de ville et de la publicité ».

Les caractères non latin

Pour la même raison, et pour être complète, la classification Vox-Atypi devait comporter ce groupe.

Les Manuaires

Le tracé des Manuaires évoque les écritures antérieures à la typographie, dans lesquelles se retrouve le rythme des écritures manuscrites lentes, à main posée et appliquée. Ce sont aussi des caractères où l’ornement et le dessin l’emportent.

Les Fractures

Elles sont nos Gothiques, classables parmi les Manuaires. Mais les nombreux styles d’écritures gothiques, allemandes notamment, justifiaient (classification internationale oblige) la création d’un groupe particulier.

Une question ?

Vous avez besoin d’une agence communication pour votre projet ? Vous avez un question sur une notion de notre site ?

Prenez contact avec notre équipe, n’hésitez pas à nous contacter, nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.