Règles Typographiques

Tous les textes et règles qui figurent dans cette page sont issus de la troisième édition du
Lexique des règles typographiques en usage à l’imprimerie nationale.

Pour tout complément ou explication plus détaillée d’une règle,
veuillez vous référer à l’ouvrage original de l’imprimerie nationale (ISBN 978-2 7433-0482-9).

Emploi des signes de ponctuation

Pour ce qui concerne les travaux courants et administratifs, et même les travaux littéraires qui n’entrent pas dans la catégorie mentionnée ci-dessus des textes d’auteur, on appliquera les règles d’usage concernant la ponctuation dont les principales sont rappelées ci-après.

Le point termine une phrase. Il se confond, le cas échéant, avec les points de suspension. On le supprime dans les titres centrés.

La virgule sépare sujets, compléments, épithètes, attributs et propositions de même nature non unis par une conjonction de coordination. Elle isole les mots formant la répétition ou mis en apostrophe, les propositions relatives explicatives. On ne séparera pas de leur verbe par une virgule plusieurs sujets, coordonnés ou non, de même que le verbe du complément direct ou indirect. Deux « ni » peu éloignés l’un de l’autre ne doivent pas être séparés par une virgule. On ne mettra pas de virgule avant une parenthèse un tiret ou un crochet, à moins que le crochet annonce une restitution. On fera précéder « etc. » d’une virgule.

Espacement : la virgule et le point sont toujours collés au mot précédent.

Le point d’interrogation doit terminer toute phrase interrogative en style direct. Il subsiste dans les titres centrés.

Le point d’exclamation ne doit pas être omis à la fin des phrases exclamatives. On ne le supprimera pas dans les titres centrés. Il doit suivre les interjections : « Enfin ! », « Oh ! », « Hélas ! », « Eh bien ! » Mais on ne ponctuera que la dernière d’une suite d’interjections semblables : « Ah ah ! », « Oh ! la la ! ».

Le point-virgule s’emploie pour séparer dans une phrase les parties dont un au moins est déjà subdivisée par la virgule, ou pour séparer des propositions de même nature qui ont une certaine étendue. On doit éviter d’en faire un emploi excessif et notamment de l’utiliser là où il faudrait une virgule ou un point.

Espacement : une espace fine doit être placée devant le point-virgule, le point d’exclamation et le point d’interrogation (qui ne seront jamais collés au mot qui précède).

Le deux-points introduit une explication, une citation ou un discours. Chaque paragraphe d’une énumération introduite par un deux-points, sauf le dernier, se termine par un point-virgule, quelle que soit sa ponctuation interne. Si l’un de ces paragraphes se subdivise à son tour, chaque sous-paragraphe, sauf le dernier, se termine par une virgule. Si la phrase se poursuit à la suite de l’énumération, le dernier paragraphe de celui-ci comportera une virgule à la place du point-virgule. On doit éviter, autant que possible, d’employer le deux points deux fois de suite dans la même phrase. On le supprime à la fin des titres centrés.

Les tirets (ou moins) s’utilisent isolément ou par deux.

  • Le tiret court ne s’utilise que pour le trait d’union ou marque de césure dans un mot :
    Ex. : micro-ordinateur documentation
  • Le tiret moyen doit être utilisé dans les énumérations :
    ex. : On peut citer les transports suivant

    • la voiture pour…
    • le train pour…
    • l’avion pour…
  • Le tiret long ne s’utilise que pour remplacer les ( ) dans du texte.
  • Le tiret est suivi d’un blanc fixe (insécable) en début d’alinéa :
    • deux paires de draps,
    • deux taies d’oreillers.

Espacement : le deux points, le tiret, les guillemets sont précédés et suivis de l’espace existant entre les mots de la ligne ; toutefois, en ce qui concerne les guillemets, dans le cas d’une citation de plusieurs lignes incluse dans une autre citation, les guillemets ouvrants placés en début de ligne seront suivis d’un espace uniforme d’un demi-cadratin (pour obtenir l’alignement vertical du texte) ;

Les points de suspension, qui marquent une suppression, une interruption ou un sous-entendu, s’emploient toujours au nombre de trois. Ils laissent subsister la ponctuation normale (selon le sens, précédant ou suivant celle et) exceptée le point final d’une phrase ou de certaines abréviations qui disparaît ou plutôt se trouve confondu avec eux. On ne doit jamais faire suivre « etc. » de points de suspension.

  • s’ils sont en fin de mot à l’intérieur d’un texte, ils sont collés au dernier signe et suivis d’une espace :
    C’était une lettre… compromettante.
  • s’ils servent d’introduction à un début de phrase, ils sont séparés du signe qui suit par une espace :
    … Après tout cela, il devra organiser une réunion.
  • s’ils remplacent un mot dans un texte, ils sont mis entre deux espaces :
    Il lui flanqua son pied au … pour lui apprendre à vivre.
  • s’ils remplacent un passage du texte, ils sont placés entre parenthèses ou entre crochets, et sont précédés et suivis d’une espace :
    Chacun de nous a vu distinctement [ … ] la coupole et la façade de l’église.
  • s’ils terminent une phrase ou un paragraphe, ils tiennent lieu de point final.
    C’est à partir de Khartoum que je voudrais remonter le Nil…

Espacement : les points de suspension :

  • Remplaçant le début d’un texte, sont suivis de l’espacement normal des mots dans la ligne, tenant lieu d’une fin de phrase ou de mot, sont collés à la dernière lettre.
  • Mis pour un mot unique, sont précédés et suivis de l’espacement normal.
  • Après un ou plusieurs mots en italique, par exemple un titre d’ouvrage, la ponctuation dite haute ( ? ! ; : ) se compose en romain quand elle apparut au texte.

Les parenthèses servent à intercaler dans une phrase une indication, une précision accessoire. Lorsqu’un texte entre parenthèses est composé en 2 caractères différents, l’un au début, l’autre à la fin, il faut employer des parenthèses qui soient toutes deux de même caractère, celui du début.

Les crochets servent à encadrer une intercalation à l’intérieur d’une parenthèse ou immédiatement après une parenthèse.Dans les citations, on les utilise pour signaler les suppressions, pour marquer les restitutions ou pour isoler des ajouts indispensables au sens qu’on ne veut pas mettre en note.

Espacement : les parenthèses et les crochets ne portent intérieurement aucun blanc.

Espaces insécables/sécables

L’espace insécable (obtenu par le raccourci clavier pomme + Espace sur Mac, Crtl + Maj + Espace sur PC) permet de lier deux caractères entre eux afin d’éviter que le deuxième se retrouve à la ligne (notamment les deux-points, points virgules, points d’exclamation…).

Les abréviations

On distinguera abréviations de circonstance et abréviations conventionnelles.

  • Les abréviations de circonstance sont celles destinées à simplifier l’écriture de certains ouvrages spéciaux (archives, catalogues, codes, dictionnaires, monographies, etc.). Un mot doit être suffisamment long et se présenter avec fréquence pour en être l’objet. Ces abréviations n’ayant de valeur que pour un ouvrage donné, il sera utile d’en dresser une liste à l’intention du lecteur.
  • Constituent des abréviations conventionnelles : les chiffres, les symboles (qui font l’objet de prescriptions légales) et les abréviations courantes qui sont fixées par l’usage et ne peuvent être modifiées sans risque de confusion.

L’abréviation se fait :

  • par retranchement (toujours devant une voyelle et sans altérer, autant que possible, le radical du mot) des lettres finales que l’on remplace par un point, exception faite pour les points cardinaux ;
  • par retranchement des lettres médianes, la (les) finale(s) maintenue(s) étant mise(s) en supérieures ou en bas de casse sans point abréviatif.
    Les abréviations par retranchement d’une seule lettre finale ne sont pas permises.

Exceptions : 
bdc. : bas de casse
i.e. : id est
s. l. n . d. : sans lieu ni date
s. g . d. g. : sans gamntie du gouvernement
toc. cit. : loco citato
loc. taud. : loco laudato

Certaines abréviations ayant plusieurs significations (se. : scène ou science ; coll. : collection ou collaborateur. .. ) ne seront pas employées si leur interprétation est douteuse. De même, pour certaines expressions pouvant être abrégées de plusieurs façons (bd ou boui., f0 ou fol.), en particulier sous une forme latine ou française, on veillera à employer toujours la même forme dans un même ouvrage ou dans une collection.

Le point abréviatif n’exclut pas l’emploi des signes de ponctuation exigés par la phrase, mais il se confond avec le point final ou les points de suspension. Que pensez-vous de l’emploi souvent abusif de l’abréviation, etc.

Abréviation des nombres ordinaux : on abrégera première, deuxième, troisième … : lre, 2e, 3e, et non 1e, 2ème 3ème…
Il convient de rappeler que 1°, 2°, 3°… sont les abréviations de primo, secundo, tertio… Le signe supérieur étant un o et non un zéro.

On proscrira la répétition des signes ou des lettres pour indiquer la pluralité :
§ 5 et 6 et non§§ 5 et 6
p. 8-17 et non pp. 8-17
f » 2 et 3 et non ff. 2 et 3

La même observation s’applique à « etc. « , abréviation qui ne doit jamais être renvoyée au commencement de la ligne (particulièrement à la fin d’un alinéa), ni répétée, ni suivie de points de suspension.

Les majuscules

Les majuscules suivent les règles de ponctuation habituelles :

  • pas de capitale au 1er mot dans le cas de l’utilisation des , et ;
  • une capitale au 1er mot dans le cas de l’utilisation du point.

La capitale n’est pas seulement le signe distinctif du nom propre. On l’emploie aussi

  • Au début d’une phrase
    • Après un point final
    • Arès les points d’interrogation, d’exclamation ou de suspension, mais seulement lorsqu’ils terminent effectivement une phrase, et non quand ils seulement à en détacher les éléments successifs
    • Après un deux-points, lorsqu’il annonce une citation fictive ou irréelle en style direct (mais non quand il precede une explication ou une enumeration)
    • Quelquefois même sans les deux-points
  • Au départ d’un alinéa (même s’il n’est pas début de phrase)
    • Commençant directement par le texte
    • Commençant par un numéro ou une lettre de classification, suivi d’un point
    • Par contre, la minuscule est de règle après un •moins• ou tiret –

On ne met pas de capital initiale

  • après un deux-points, à l’intérieur d’une phrase :
    Le journal comporte deux éditions : l’une du matin, l’autre du soir.
  • après un point virgule :
    La couverture fut demandée en quadrichromie ; une nouvelle maquette fut dessinée.
  • après un point d’interrogation, un point d’exclamation ou des points de suspension, lorsque ces signes ne terminent pas la phrase :
    Et alors ? en quoi cela peut-il vous importer ?
    Il était, hélas ! bien trop paresseux.
    Nous décidâmes alors… de ne rien décider.
  • aux noms de jours et de mois :
    Dernier délai : mardi 3 janvier.
    Fermeture annuelle en août.
  • aux divisions administratives et aux juridictions civiles et militaires :
    Adressez-vous à la préfecture de votre département.
    Son affaire doit passer prochainement en cours d’appel.
    Les départements scientifiques…
  • aux titres et qualités des chefs d’Etats, des membres du gouvernement :
    Sa grâce dépend du président de la République.
    Il faut demander cela au ministre de la justice.
  • aux noms de personnes, de pays, de contrées, de provinces, de villes, donnés à des produits :
    Par économie, il a choisi un diesel.
    Avec son pont-l’évêque, il aurait préféré un bourgogne ou un saint-émilion.
    Son shetland l’hiver, son panama l’été, le rendait facilement reconnaissable.

On compose avec une capitale initiale (au premier mot uniquement)

  • les raisons sociales, les noms de sociétés, d’établissements, d’associations, publics ou privés :
    Il allait visiter les Papeteries de la Chapelle.
    J’ai adhéré à l’Association des secrétaires de rédaction.
    Ses fonds sont déposés à la Banque du Languedoc.
    C’est un mot d’ordre à la Confédération générale du travail.
    Centre national de la recherche scientifique.
  • les noms de marques et de modèles :
    Il aimait fumer une Gauloise dans sa Samba.
    Power Macintosh (ou PowerMac ou Power Mac).
    PowerPC ou Power PC.
    MacOS, CD-ROM, Photo CD.
  • pas de capitale initiale pour les organismes multiples
    (direction générale, établissement public…, département des Sciences de la vie, etc.).
  • une capitale initiale pour les organismes uniques
    (Institut de l’information scientifique et technique, Réseau national de télécommunication pour la recherche, Sciences de la vie, etc.), et pour tous les organismes internationaux (Conseil de l’Europe, Conseil européen de recherche nucléaire, Organisation des Nations unies, Organisation de l’unité africaine, etc.).

On compose avec des capitales

  • Les termes anglais :
    Digital Equipement Corporation (DEC).
    Computer Energency Response Team (CERT).International Sandards Organization (ISO).
    HyperText Markup Language (HTML).

Les chiffres

Téléphone

  • Les numéros se composent de 5 groupes de chiffres séparés par un blanc, sans point ni tiret :
    01 40 58 30 00
  • Numérotation internationale
    (+33) (0)1 40 58 30 00

Principales règles de composition des nombres en chiffres arabes (1, 2, 3…)

  • On sépare les tranches de trois chiffres par une espace — et en aucun cas par un point — en partant de l’unité pour les nombres entiers, ou de la virgule pour les nombres avec décimales :
    Un cercle de méridien mesure 40 003 423 mètres

On doit composer en chiffres collés :

  • les années :
    Pierre-Henri est né le 15 avril 1972.
    On dégusta un château-margaux 1966.
  • les paginations :
    À la page 1435 du Journal officiel…
  • le code postal :
    Adressez-le moi : 3 rue Haute, 72800 Luché-Pringé.
  • pour des raisons légales, les numéros d’articles des codes, des lois, des décrets et les numéros d’actions, des obligations, ainsi que des billets de loterie :
    La loi n° 21-4210
    Le décret 25211
    Les actions numérotées 10225 et 14372 sont sorties au tirage.
    Le billet gagnant porte le numéro 92741.

On compose en chiffres arabes dans les travaux ordinaires et scientifiques :

  • les mesures de longueur, de surface, de volume, de capacité, de poids, de vitesse, etc. :
    Un bassin de 50 mètres.
    Une propriété de 50 hectares.
    Un tonneau de 55 litres.
  • les quantités physiques ou électriques :
    Un alliage fondant à 290 °C, soit environ 550 °F.
    Il faut 10 ampères sous 117 volts. (à noter que le chiffre est séparé par une espace de l’unité de mesure).
  • les coordonnées : degrés, minutes, secondes :
    Strasbourg se situe par 7° 53′ 54 » de longitude E. et 48° 34′ 57 » de latitude N.
  • les sommes :
    Une taxe uniforme de 6,18 € par kilogramme.
    Le prix en est de 95 euros.
  • les heures lorsqu’elles indiquent une division du temps et non une durée :
    Décollage à 12 h 42, arrivée à 15 heures, ce qui correspond à un vol de deux heures dix-huit minutes.
  • les titres des alliages :
    Un alliage à 14 %.
  • les taux d’intérêts et les pourcentages :
    Un taux brut de 11,80 %.
    Environ 80 % des automobilistes utilisent la ceinture de sécurité.
  • les dates :
    La libération de Paris eut lieu le 25 août 1944.
    Il est né en 1952.
  • les numéros d’articles des codes, lois, décrets, statuts, etc. :
    Vu les articles 1621 et 2890 du Code pénal…
    Selon l’article 23 des statuts … et l’article 12 du règlement intérieur.
  • les subdivisions numériques d’un texte :
    1°, 2°, 3°… 1er, 1re, 2e, 3e…
  • le chiffre mentionné est toujours séparé de son unité de mesure par une espace :
    290 °C, 15 mm, 2 h 15, 117 MHz, 14 %…

On composera en toutes lettres :

  • les adjectifs numéraux et ordinaux indiquant l’ordre et le rang :
    Le troisième adjoint habite au quatrième étage.
  • les fractions employées isolément :
    Vous ne connaissez que le dixième de la vérité.
    Il avait dévoré un quart d’un brie.
  • les âges :
    Une institutrice de trente ans.
  • les distances, dans le temps et dans l’espace, quand il s’agit de nombres entiers ou comportant les fractions usuelles (quart, demi, tiers, etc.) :
    Il y a soixante-cinq ans, ton grand-père venait au monde.
    Il arrivera dans cinq minutes.
    Vous trouverez un garage à trois cent mètres.
    Il habite à trois kilomètres et demi du village.
  • les quantités autres que celles qui sont exprimées en unités de mesures :
    Il y a deux cents candidats.
    Il gravit cinq étages en courant.
  • on peut cependant les composer en chiffres arabes dans les énumérations et les comparaisons :
    Il y a 200 candidats : 73 sont titulaires du bac, 87 ont une licence et 40 une maîtrise.

On compose en chiffres romains ( I, II, III…) grandes capitales

  • les numéros des arrondissements de villes :
    Elle est née dans le XIVe arrondissement.
  • les numéros des dynasties, conciles, congrès, olympiades, salons, etc.
    Il a été élu lors du XVe congrès.
    Il était délégué au IIIe plénum.
  • les numéros des tomes, livres, volumes, chapitres, titres, parties, appendices, documents, fascicules, etc., pièces justificatives ; à l’exception de premier et première, qui se composent en toutes lettres :
    Tome III.
    Chapitre premier.
    Fascicule XXVI.

Une question ?

Vous avez besoin d’une agence communication pour votre projet ? Vous avez un question sur une notion de notre site ?

Prenez contact avec notre équipe, n’hésitez pas à nous contacter, nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.